Le Jean’s : du vêtement de travail à l’accessoire mode

Le Jean’s traverse les époques avec un succès inégalé, arrivant à passer d’un statut de vêtement de travail à LA pièce maîtresse des garde-robes de nos jours. Petite mise au point sur l’historique d’une légende vestimentaire.

Le Jean’s tire son nom du bleu de Gênes. Ce vêtement était à la base un pantalon de travail porté par les esclaves au 18ème siècle. Fin 19ème, il est utilisé comme vêtement de travail par les américains car il est avant tout confortable et robuste. En 1853, l’Amérique connait sa ruée vers l’or, il y a alors un besoin de pantalons de travail solides. C’est alors qu’Oscar Levi Strauss confectionne une salopette à partir de toiles de tentes et de chariots. En 1860, il les remplacera par un tissu plus solide : le denim, tissu de coton fabriqué à Nîmes et coloré par de l’indigo.

La crise de 1929 secoue l’Amérique et le blue Jean’s est adopté comme vêtement de travail par les paysans et les travailleurs. Pendant les années 50 : le cinéma s’empare du pantalon de travail pour lui donner une image plus sexy avec des acteurs comme James Dean, Elvis Presley et Marlon Brando ou Marilyn. Dans les années 70, il devient l’un des symboles du mouvement hippie et se personnalise. Le Jean’s quitte vraiment sa condition de vêtement de travail avec les créateurs de mode comme Gaultier, Chanel et Yves Saint Laurent qui surfent sur le succès du jean : il monte sur les podiums. C’est à partir de 1986 que le vêtement de travail devient un vrai produit de mode présent dans toutes les penderies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *